Amputations des doigts

Une amputation de doigt est la section partielle ou complète d’un doigt ou d’un segment de membre plus important.
Il peut s’agir d’un accident domestique ou professionnel.

Que faire en cas d’amputation ?

  • NE PAS PANIQUER
  • Ne jeter aucun fragment
  • Conserver les fragments sectionnés dans une compresse (stérile si possible), les placer dans un sachet hermétique en plastique qu’il faut placer dans un sachet de glaçons.
  • Ne pas mettre les fragments sectionnés directement au contact de la glace
  • Ne jamais compléter l’amputation
  • Contacter / se diriger vers le service SOS Main agrée FESUM le plus proche ou le 15

Quel Traitement ?

Tous les doigts ne sont pas réimplantables et cette décision repose sur plusieurs critères :

  • siège et niveau d’amputation,
  • type d’accident,
  • conditionnement du fragment sectionné,
  • facteurs propres au patient : âge, profession, diabète, tabagisme

LA CONSOMMATION DE TABAC EST UN FACTEUR DE MAUVAIS PRONOSTIC QUANT AU RESULTAT D’UNE REIMPLANTATION.

Idéalement la réimplantation doit être faite dans les 6 heures mais ce délai peut aller jusqu’à 24h si le segment amputé peut être maintenu à de basses températures (4°).

L’amputation de pouce est une indication absolue de réimplantation, car il s’agit du doigt le plus important de la main.

En cas d’amputation de plusieurs doigts, il faut redonner une main la plus fonctionnelle possible. Le principe de doigt banque peut être utilisé.

Les amputations situées au-delà de l’articulation interphalangienne proximale donnent de bons résultats contrairement aux amputations de la base des doigts.
Plus le fragment à réimplanter est long, moins bon est le résultat.

Un doigt réimplanté gardera systématiquement des séquelles : raideur, douleur au froid, modification de la sensibilité.

En cas d’impossibilité ou échec de réimplantation, un geste de reconstruction digitale en urgence ou secondaire peut être parfois proposé (vidéo pollicisation)

Amputation par bague ou « Ring Finger »

Les amputations de doigt par bague sont très fréquentes et responsables de lésions graves du fait de leur mécanisme d’étirement.
La peau, les vaisseaux, les nerfs puis les tendons et l’os peuvent être arrachés.

1 accident par jour en France

Il n’existe pas de campagne de prévention contre cette pathologie très fréquente mais peu connue.

Ainsi nous vous recommandons

  • de retirer vos bagues en cas de bricolage ou activité sportive
  • de faire fendre vos bagues, ainsi en cas d’accident la bague s’ouvre
  • de déconseiller le port de bague aux enfants et adolescents