Entorse du poignet

Définition:

L’entorse du poignet correspond à une lésion ligamentaire vraie du poignet.
Elle résulte d’un mouvement forcé de l’articulation.
Il peut s’agir d’une simple élongation ligamentaire : entorse bénigne ou d’une déchirure vraie : entorse grave.

Les symptômes :

La douleur est évocatrice mais l’examen clinique est cependant pauvre et la notion de traumatisme fait suspecter le diagnostic.

Examens complémentaires :

Une radiographie standard doit être réalisée en 1ère intention. Elle est le plus souvent normale mais peut parfois montrer des signes indirects d’entorse grave : perte des rapports osseux normaux, écarts anormaux entre les os, désaxation du carpe.

L’arthroTDM est l’examen de référence. Il consiste à injecter un produit radio opaque dans les articulations du poignet afin de détecter les lésions ligamentaires.

Le traitement :

Le traitement dépend de la gravité et de l’ancienneté de l’entorse.

  • Le traitement médical :

Il est indiqué dans les formes bénignes (simple élongation des ligaments) et consiste en une immobilisation avec une orthèse thermoformée pour une durée de 3 semaines.
Les douleurs peuvent durer jusqu’à 2 ans, malgré le caractère non grave.

  • Le traitement chirurgical :

En cas d’entorse grave.
Il faut distinguer le traitement des entorses aigues et des entorses chroniques.

Lésion aigüe

En cas de traumatisme récent, la réparation ligamentaire est possible.
Elle peut être réalisée à ciel ouvert ou sous arthroscopie.
Au-delà de 4 semaines, cette réparation directe est souvent impossible car les extrémités ligamentaires se sont rétractées. Le traitement sera alors celui d’une lésion chronique.

Lésion chronique

Il s’agit du traitement de formes anciennes, souvent passées inaperçues et aggravées progressivement avec l’utilisation du poignet.
Le traitement dépend de l’âge du patient, sa demande fonctionnelle et l’état des cartilages.
Une reconstruction ligamentaire (ligamentoplastie) peut être proposée mais à condition qu’il n’y ait pas d’arthrose associée.

Au stade d’arthrose, il s’agit de chirurgie palliative : résection de la 1ère rangée du carpe, arthrodèse partielle jusqu’à l’arthrodèse totale ou la prothèse de poignet.