Entorse des doigts longs

Définition :

Les entorses des articulations inter phalangiennes proximales (articulation intermédiaire) sont les plus fréquentes au niveau des doigts longs.

La stabilité articulaire est assurée par deux ligaments latéraux (interne et externe), la capsule articulaire et la plaque palmaire (en avant). L’entorse correspond à des lésions plus ou moins graves (distension, rupture partielle ou complète) de ce système capsuloligamentaire.

Les symptômes :

Le patient présente une douleur vive, associée à une perte de fonction du doigt traumatisé. Une ecchymose et un gonflement apparaissent généralement en regard de l’articulation blessée.

Une laxité doit être recherchée systématiquement lors de l’examen clinique, de façon bilatérale et symétrique afin de déterminer la gravité des lésions et orienter le traitement.

Examens complémentaires :

Une radiographie standard doit être réalisée de façon systématique. Elle peut mettre en évidence un arrachement osseux ou une fracture.

Aucun autre examen n’est nécessaire en 1èreintention.

Le traitement :

Il dépend de la gravité de l’entorse

  • Le traitement médical :

En cas d’entorse bénigne, c’est à dire en l’absence de laxité et/ou d’arrachement osseux.

Le but du traitement est de permettre la consolidation des ligaments et de prévenir la raideur. Les ligaments lésés doivent être protégés, mais la mobilisation contrôlée doit être précoce grâce à une orthèse thermoformée de type IP stop à maintenir 3 à 6 semaines.

  • Le traitement chirurgical :

Il est indiqué en cas d’entorse grave, soit en cas de laxité importante (supérieure à 30°) ou d’arrachement osseux volumineux.

L’intervention chirurgicale consiste en une suture ou réinsertion du ligament collatéral rompu suivi d’une immobilisation afin de protéger la réparation.

Complications spécifiques aux entorses des doigts longs :

douleur résiduelle entre 6 et 12 mois

– enraidissement de l’articulation

– instabilité chronique avec douleur, perte de force puis arthrose en l’absence de traitement des formes graves