Pseudarthrose du scaphoïde

Définition:

La pseudarthrose du scaphoïde est une absence de consolidation d’une fracture de scaphoïde au-delà de 6 mois.

Les facteurs favorisants sont les suivants : absence de prise en charge initiale, retard de diagnostic, vascularisation précaire, déplacement du foyer de fracture, instabilité du carpe.

L’évolution naturelle d’une pseudarthrose du scaphoïde non traitée se fait vers l’apparition dans les 10 ans d’une arthrose intra carpienne d’où la nécessité d’un traitement chirurgical, même dans les formes asymptomatiques.

Les symptômes :

Le patient présente souvent des douleurs chroniques au du poignet avec une limitation des mobilités articulaires.

Parfois, la découverte est fortuite, suite à un bilan d’imagerie, chez un patient asymptomatique.

Examens complémentaires :

La radiographie standard et le scanner permettent de confirmer le diagnostic.
Une IRM peut également dépister une nécrose osseuse du pôle proximal du scaphoïde.

Le traitement :

Le traitement proposé dépend de la présence ou non d’arthrose associée à la pseudarthrose.

En l’absence d’arthrose, le traitement a pour objectif de faire consolider la fracture.

Il consiste donc en une greffe du foyer de fracture après excision des tissus fibrosés.
La greffe peut être vascularisée ou non et prélevée au niveau du radius ou de la crête illiaque.

Au stade d’arthrose associée à la pseudarthrose, le traitement conservateur n’est plus possible.

Différentes techniques sont alors proposées : résection de la première rangée du carpe, arthrodèse partielle du carpe voire complète si l’arthrose est très évoluée.

Dans le cas d’une pseudarthrose du pôle proximal du scaphoide (zone peu vascularisée), il est possible de mettre des prothèses partielles de scaphoide, se présentant sous forme d’une bille ovale en pyrocarbone.